© Eugenio Novajra

Ils sont seize jeunes comédiens issus des plus grandes écoles de théâtre européennes. Tous talentueux, ils participent à un projet international hors norme.
« L’Ecole des Maîtres » est une master class soutenue par quatre pays – l’Italie, la Belgique, la France et le Portugal – ayant pour objectif de permettre à des acteurs en devenir de travailler avec des metteurs en scènes de renommée mondiale. Cette année, c’est l’Argentin Rafael Spregelburd qui revêt le costume du « Maître » – lui qui pourtant a toujours refusé les codes et les étiquettes. Connu pour son théâtre hybride, métissé et polémique, son œuvre interroge les genres et s’inscrit contre les codes. Il travaillera pendant un mois avec les jeunes comédiens comme avec d’authentiques dramaturges de la scène, un travail dans des conditions de laboratoire. L’atelier de Rafael Spregelburd s’intitule Cellules théâtrales : des appareils à produire des catastrophes et le spectacle final qui en jaillira sera présenté dans les quatre pays partenaires.