Cine

Cine ©

Première en France

Le collectif Madrilène Tristura aborde le thème des bébés volés en Espagne sous le franquisme (et au-delà), de manière très politique, avec une vraie volonté de dénoncer. Ils y parviennent sans renoncer à expérimenter leur propre langage : faire du cinéma avec le théâtre.
Dans Ciné, un homme essaye de se trouver en entamant un voyage. Attirant l’attention sur l’enlèvement d’enfant au XXIème siècle, un « roadmovie » scénique fait appel au courage dont nous devons faire preuve lorsque nous partons en quête de notre identité. « Nous reconnaissons le théâtre comme un lieu où les secrets se révèlent, où les morts reviennent à la vie juste pour un instant. Cine est une pièce qui parle des enfants volés du franquisme en Espagne. Un phénomène obscur dont on ne parle que très peu dans notre pays. De 1939 jusqu’au milieu des années 80, environ 300 000 enfants ont été volés en Espagne. Pour mesurer l’étendue du phénomène, on peut le comparer à l’Argentine, où l’on pense que 500 enfants ont été enlevés. Mais nous ne sommes ni juges, ni journalistes. Notre responsabilité est de faire face à cette histoire avec notre propre langage, de créer des images et des textes qui tentent d’amplifier les limites de la scène, tout en essayant de garder l’imaginaire de ce que sont les arts de la scène au XXIème siècle. Pouvons-nous continuer à puiser dans notre propre langue pour parler d’un sujet si précis et compliqué ? Là est le challenge. »

Durée 1h25 / spectacle en espagnol surtitré en français et en anglais

 Ajoutez 5 € seulement et voyez Rebota rebota y en tu cara explota à 19h