Democracy in America

Democracy in America © Grido Mencari


Librement inspiré de l’essai de Tocqueville
Le théâtre de Romeo Castellucci est direct, avare de mots et fait d’images choc. Dans cette pièce il nous emmène dans les prémices de la construction d’une nation. Il évoque une fête oubliée, là où le théâtre retrouve sa fonction première : être le double obscur et nécessaire du combat politique.

Le travail de Romeo Castellucci est paradoxal : il s’appuie sur des réflexions profondes, des textes souvent essentiels, des idées complexes, mais son théâtre est direct, avare de mots et fait d’images choc. Ses créations qui mêlent artisanat du théâtre et technologies de pointe sont saisissantes de beauté plastique et restent gravées dans la mémoire des spectateurs. Alexis de Tocqueville, après un voyage aux États-Unis en 1831, rédige son célèbre essai sur le système politique américain. Il décrit cette démocratie naissante inspirée par les puritains qui se démarque pour la première fois du modèle inventé par Athènes, usé par les siècles dans la vieille Europe. Cette nouvelle démocratie consacre l’individualisme, et Tocqueville en prévoit les dérives tyranniques. Dans la Grèce classique, tragédie rime avec démocratie, elle est son ombre. L’Amérique détruit ce lien et laisse les individus sous un soleil cru. Romeo Castellucci nous emmène au moment où rien n’a encore été célébré, juste avant le début du débat politique ; il évoque une fête oubliée, là où le théâtre retrouve sa fonction première : être le double obscur et nécessaire du combat politique.

Durée 2h / spectacle en italien surtitré en français et en anglais


Jeudi 8 février, ajoutez 5  € seulement et voyez
 Institut de la Solitude Globale à 19h