Esto no es La Casa de Bernarda Alba © Gerardo Sanz fotografos

Première en France

Un manifeste féministe entre danse et théâtre

Friands d’expériences scéniques engagées, la chorégraphe Carlota Ferrer et le dramaturge José Manuel Mora offrent une réinterprétation étonnante de La casa de Bernarda Alba de Federico Garcia Lorca, tout en restant fidèle à l’esprit de l’oeuvre. L’idée de faire jouer les rôles féminins par des hommes met en exergue la fragilité des femmes face à la domination de l’ordre hétéro-patriarcal. Sur le plateau, un groupe masculin d’acteurs-danseurs construit une série de sublimes installations plastiques et de scènes performatives. Un hymne à la liberté de l’imagination.

Durée 1h50 / Spectacle en espagnol surtitré en français

Esto no es la casa de Bernarda Alba
A feminist dance and theatre manifesto

With strong political commitment and stage design, the choreographer Carlotta Ferrer and the playwright José Manuel Mora offer a remarkable but faithful reinterpretation of  La casa de Bernarda Alba by Federico Garcia Lorca. The idea of men playing female roles highlights the fragility of women confronted by male hetero-patriarchal domination. On stage a male cast of actors and dancers build a series of sublime stage installations and performances. An anthem to the freedom of imagination.

Spanish with French and English subtitles