Le réchauffement climatique aura-t-il raison de l’homme ? Que doivent faire les scientifiques pour qu’on les croie ? Du théâtre ?
À l’origine de ce projet, un paradoxe : l’écologie s’affiche partout, s’invite dans tous les débats, la menace est grave, mais comment se fait-il que nous soyons si peu mobilisés ? Les idées et les faits ne suffisent peut-être pas à nous faire ressentir profondément ce bouleversement. Nous sommes aussi mal préparés à cette nouvelle situation qu’un homme du Moyen Âge à la découverte de l’Amérique !
Bruno Latour, entouré d’une équipe de metteurs en scène, scénographes, écrivains, scientifiques, fait le pari que le théâtre, s’il s’en donne les moyens, peut nous faire vivre ces questions émotionnellement. Il ne s’agit pas ici de théâtre scientifique ou didactique mais d’une expérience collective, d’un cirque global où artistes, spectateurs et scientifiques vont partager la même incertitude. La mise en scène de la Terre est ouverte !
Pour cela, les metteurs en scène ont imaginé un décor mobile et imprévisible, un « chapiteau volant » qui vient transformer la scène et bousculer les climats.

Article Télérama Gaïa Global Circus