© Hans Hijmering

© Hans Hijmering

Arthur, chrétien, breton et Oswald, païen et saxon, tout oppose les deux souverains pour la possession de la Bretagne et d’Emmeline, la belle promise d’Arthur ; une rivalité qui se prolonge entre l’enchanteur Merlin et le mage Osmond, chacun mettant sa magie au service de l’un et l’autre rois. Frédérique Chauvet, directrice musicale de BarokOpera Amsterdam, a puisé son inspiration dans l’esthétique de Purcell pour redonner au Roi Arthur sa forme lyrique de « semi-opera » ou « dramatic opera », un genre propre aux compositeurs britanniques de la fin du XVIIème siècle où l’action est menée par le théâtre et commentée par la musique. Ce faisant, elle a sélectionné les plus beaux fragments de la pièce de théâtre originale de King Arthur : passages héroïques, mais aussi scènes osées et pleines d’humour, shakespeariennes, absolument surprenantes ! Avec quelques accessoires, les jeunes interprètes du BarokOpera Amsterdam donnent à voir et à entendre l’une des oeuvres les plus célèbres de Purcell, avec fantaisie, une grande intelligence et une extraordinaire drôlerie.