Les Bad Girls des Musiques Arabes © DR

Les Bad Girls des Musiques Arabes © DR

La cinéaste et écrivain Jacqueline Caux s’intéresse à tous les territoires de la musique – de Jeff Mills à Luc Ferrari, de Carl Craig à John Cage – avec une prédilection pour les artistes activistes. En embrassant la cause des « bad girls » des musiques arabes, elle rend hommage à ces femmes indociles et briseuses de tabous qui imposent sans fard et sans voile leur talent, leur féminité et leur mode de vie hors norme. Des chanteuses-esclaves avant la fondation de l’islam aux stars actuelles du Raï, d’Oum Kalthoum à Hadda Ouakki en faisant un détour par le Mississippi et les pionnières du blues, Jacqueline Caux campe ces rebelles qui « revendiquent avec une grande combativité leur liberté d’artistes et de femmes dans des contextes politiques particulièrement perturbés. » Cette conférence est aussi un manifeste qui pointe en creux notre désintérêt, notre méconnaissance ou ce que Jacqueline Caux appelle parfois – les jours de colère – « notre racisme culturel » envers ces contrées chantantes et insoumises.

Durée 1h


à voir aussi
Les autres conférences SuperTalk
American Rock Trip
Comme un pied, passez sa vie avec le foot

Les autres performances du FRAC samedi 4 et dimanche 5 février

Pour devenir un vrai festivalier, aller de scène en scène, et profiter d’un maximum de propositions, cliquez sur PROGRAMME et organisez vos sorties !