L'ÉTERNEL RETOUR

L’ÉTERNEL RETOUR © Diego Agullo

Première en France

Chorégraphe et performer, Clément Layes a fait du quotidien le matériau de ses spectacles. Pour cette nouvelle création, L’Éternel retour, il enrichit son travail sur les objets en intégrant la notion de rythme. Dans la répétition et l’accumulation de motifs, il invite à débusquer la nouveauté, la différence.
Installé à Berlin depuis 2008, Clément Layes a cofondé avec Jasna L. Vinovrski sa compagnie Public in Private et œuvre au croisement de la chorégraphie, des arts visuels et d’une forme de philosophie fondée sur l’observation de la vie quotidienne. Dans son nouvel opus, L’Eternel retour, quinze acteurs et danseurs s’accumulent dans une petite chambre blanche. Leur présence ne se conjugue pas au présent mais dans un temps contracté où apparaissent toutes les personnes qui sont passées ou vont passer par là. Indifférents les uns aux autres, les personnages forment néanmoins un assemblage étrange et des situations inattendues. Inspirée par le court métrage d’animation polonais, Tango (1981), la pièce transcrit au plateau son procédé dramaturgique qui relève d’un tour de force du collage cinématique. Et semble dessiner une vision cyclique du monde, concept central dans la philosophie de Nietzsche.
Avec humour et dérision, la nouvelle création de Clément Layes interroge notre soif de nouveauté en montrant comment une différence devient perceptible dans un événement qui se répète.

Durée 1h10


Ajoutez 5 € seulement et voyez Institut de la Solitude Globale à 21h