Sa Prière © Christophe Louergli

Sa Prière © Christophe Louergli

Sa Prière
Prenant comme matériau premier d’un solo l’histoire de sa mère, femme à la foi fervente passée du catholicisme à l’islam, Malika Djardi imagine un dialogue avec elle fondé sur les gestes rituels de la prière et ses points communs avec sa propre relation à la danse. Des bribes d’interview de sa mère, portant sur sa foi, sa relation avec son mari, sa conception de la vie, alternent avec un montage de musiques éclectiques, dont un tube pop de Rihanna. Ainsi s’invente une drôle de partition à la fois dansée et documentaire qui témoigne de l’intérêt de la chorégraphe pour le mixage des registres. Un portrait dansé aux accents poétiques, drôles et touchants.

Durée 35 minutes

 

 

 

Le Cargo © David Andrako

Le Cargo © David Andrako

Le Cargo
Pour Faustin Linyekula, faire des spectacles, c’est prendre la parole sur la place publique dans un pays durement marqué par la guerre – la République démocratique du Congo – où cette parole ne circule pas. Après plusieurs pièces de groupe, le chorégraphe se frotte pour la première fois à l’écriture du solo. Encerclé par des projecteurs, il danse sur ses propres mots, ancrés, légers et s’interroge : « Que reste-t-il de la maison de mon père ? Après toutes ces années de guerre, les gens dansent-ils toujours à la nuit tombée, des danses qui, alors enfant, m’étaient interdites ? » Et son corps de traverser le souvenir, d’inventer les gestes du passé, avant de reprendre le cours d’un mouvement fleuve, ravivé par les traces de la mémoire.

Durée 55 minutes

 

 

 


ADAMA, film d’animation à voir en famille en résonance avec ce spectacle.
L’exposition Kingsley dans le hall du manège

Mardi 7  février
Réservez pour ce spectacle et bénéficiez d’un tarif à 5€ ainsi que d’un accueil privilégié
Pour Apologie 4 & 5 à 21h

Pour devenir un vrai festivalier, aller de scène en scène, et profiter d’un maximum de propositions, cliquez sur PROGRAMME et organisez vos sorties !